X FERMER

NAVIGATION

À PROPOS
BIENVENUE- VISION- MISSIONS
SERVICES
CONSULTATION HEALTH ISSUES? OPTIONS DES CONSULTATIONS PROCEDURES DE CONSULTATION
APPROCHE
QU'EST CE QUE LA MEDICINE FUNCTIONELLE APPROCHE GLOBALE: HOLISTIQUE ET FONCTIONNELLE NOTRE STRATÉGIE FONCTIONNELLE ET HOLISTIQUE EN BREF
TESTS
AVANTAGES DES TESTS FONCTIONNELS AVANCÉS
SANTÉ
DIABETE ET PRÉ-DIABETE REFLUX GATRO OESOPHAGIEN MALADIE DE CROHN INTOLERANCE ET SENSIBILITÉS ALIMENTAIRES MALADIES AUTO-IMMUNES AUTISME CALCUL RÉNAUX CANDIDOSE SYNDROME DE L'INTESTIN PERMÉABLE TROUBLE DÉFICITAIRE DE L'ATTENTION RECTOCOLITE HÉMORRAGIQUE OU COLITE ULCÉREUSE HÉMORROIDES
REMEDES NATURELS
ABC DE LA NUTRITION
PROGRAMMES
GAPS Nutrition programme Mieux connaitre le programme GAPS Déroulement du programme GAPS Débutants Déroulement des consultations GAPS pour les experts
ACTIVITÉS
Ateliers

COORDONNÉES

RECTOCOLITE HÉMORRAGIQUE OU COLITE ULCÉREUSE

Une énigme scientifique.

LA RECTOCOLITE HÉMORRAGIQUE ou COLITE ULCÉREUSE est une forme de Maladie Inflammatoire Chronique Intestinale (MICI) du côlon au même titre que la maladie de CrohnSi la maladie de Crohn peut se déclarer n’importe où dans le tube digestif et atteindre les tissus en profondeur, la colite ulcéreuse est une atteinte superficielle de la muqueuse, qui débute au niveau du rectum pour remonter dans le sur une longueur variable du côlon. 

Cette maladie touche toujours le rectum et elle peut, parfois, s'étendre progressivement de façon ascendante sur le côlon:

  • Dans 40 % des cas on constate une rectite ulcéreuse : l'inflammation concerne seulement le rectum ; elle se manifeste par des besoins impérieux liés à l'irritation de la muqueuse, une incontinence anale, des rectorragies et, souvent, des épisodes de constipation.
  • Dans 30 % des cas on constate lproctosigmoïdite, qui touche le rectum et le côlon sigmoïde
  • Dans 15% des cas on constate une colite distale qui s'étend à la partie gauche du côlon, se manifeste par les mêmes symptômes, auxquels s'ajoutent la diarrhée, les douleurs et l'asthénie (extrême fatigue).
  • Dans 15% des cas on constate une pancolite qui touche l'ensemble du côlon ; un amaigrissement et une fièvre assombrissent le tableau clinique de la colite gauche.

La complication la plus redoutée est le cancer du colon; son risque dépend de l'ancienneté de la maladie, de son extension et des antécédents familiaux.

LES PERSONNES LES PLUS À RISQUE

Cette maladie est en forte progression chez les jeûnes et est diagnostiquée surtout chez les personnes âgées de 30 à 40 ans, mais elle peut se déclarer à tout âge.

Méconnue du grand public, elle souffre également d'un moindre intérêt de la part de la recherche qui se concentre davantage sur la maladie de Crohn. Du coup, à moins qu'elle ne se présente sous une forme sévère, son diagnostic intervient souvent après de longs mois voire plusieurs années d'errance.

On recense environ 60 000 patients atteints de rectocolite hémorragique (RCH) en France, dont 60 % d'hommes. Un nombre très certainement sous-estimé, du fait d'une méconnaissance de cette maladie.

Les symptômes de la rectocolite hémorragique

Les symptômes apparaissent par crises :

Les manifestations digestives: 

  • CRAMPES ABDOMINALES DOULEUREUSES, surtout dans le bas ventre,
  • DU SANG DANS LES SELLES (voire une hémorragie en cas de poussée grave);Une diarrhée chronique;
  • DES SELLES FRÉQUENTES, même durant la nuit;
  • BESOIN URGENTS DE DÉFÉQUER, même s’il y a peu ou pas de selles à évacuer (ténesme rectal);

Les manifestations non-digestive:

  • PERTE DE POIDS  en raison d’un appétit réduit et d’une mauvaise absorption des nutriments dans l’intestin;
  • FATIGUE, souvent causée par l’anémie;
  • FIÈVRE, en particulier dans le cas d’une pancolite avec symptômes importants;
  • RETARD DE CROISSANCE ET PUBERTÉ chez les enfants et ados

COMPLICATION DE LA MALADIE

  • FIBROSE PROGRESSIVE DE LA PAROI INSTESTINALE: Elle peut être responsable, après plusieurs années d’évolution, d’une diminution de calibre des organes, qui n’a pas nécessairement une expression clinique. Elle est souvent découverte de façon fortuite lors d’un examen radiologique ou endoscopique. 
  • DILATATION AIGUË ou ( COLECTASIE) D' UN SEGMENT DE L' INTESTIN: C’est une complication très rare (2% des cas), mais potentiellement grave, responsable de signes généraux (prostration, accélération du pouls, distension de l’abdomen). Une simple radiographie d’abdomen sans préparation permet de faire le diagnostic en montrant la dilatation colique. La prise d’opiacés peut favoriser cet accident. Traitée à temps, la dilatation aiguë du côlon évolue vers la guérison. En revanche, l’absence de traitement fait courir un risque élevé de perforation.
  • PERFORATION COLIQUE: C’est aussi une complication rare (3% des cas) mais sévère. Elle est responsable d’un tableau de péritonite aiguë, qui est une urgence chirurgicale.
  • HÉMORRAGIE GRAVE constitue un accident rare (3% des cas). Il nécessite la mise en route immédiate d’une transfusion sanguine et parfois d’une intervention chirurgicale.
  • CANCER DU CÔLON ou DU RECTUM: Le risque de cancer n’existe qu’après de très longues années d’évolution de la maladie. Par exemple après 30 ans d’évolution d’une RCH, il n’est que trois fois plus élevé que dans le reste de la population. C’est pourquoi, les médecins proposent de pratiquer régulièrement une coloscopie de dépistage chez les patients présentant une maladie ancienne. L’examen endoscopique permet la pratique de biopsies à la recherche de lésions « précancéreuses » parfaitement accessibles au traitement.

QU'EST CE QUI POURRAIT CAUSER CETTE MALADIE?

La cause de la maladie inflammatoire de l'intestin n'est pas claire. La colite ulcéreuse est probablement une maladie autoimmune initiée par une réponse aux bactéries du côlon.

Voici quelques causes:

  • UNE SUSCEPTIBILITÉ GÉNÉTIQUE EN RESPONSE À DES DÉCLENCHEURS ENVIRONMENTAUX: à été suggérée depuis de nombreuses années.
  • UNE DYSRÉGULATION DU SYSTÈME IMMUNITAIRE: Les scientifiques pensent que l'inflammation de la muqueuse colorectale pourrait être liée à une réaction excessive du système de défense du corps (le système immunitaire). Les défenses immunitaires, qui normalement ne s’attaquent qu’aux éléments « étrangers » (bactéries, virus...), pourraient se dérégler et se retourner contre les cellules mêmes du corps et les attaquer (on parle de maladie autoimmune). Le système immunitaire produit, dans ce cas, des molécules de défenses (anticorps) nocives, appelées auto-anticorps, qui entraînent la destruction de tissus ou d’organes. Selon l’hypothèse la plus probable, cette réaction auto-immune serait dirigée contre les bactéries « inoffensives » normalement présentes dans le tube digestif (la flore intestinale).
  • LE RÔLE DE L'ENVIRONMENT: Le stress et les intolérances alimentaires peuvent déclencher les symptômes chez certaines personnes, mais ces facteurs ne seraient pas à l’origine de la maladie.
  • L'INFLUENCE DE LA FLORE INTESTINALE: Il semble actuellement bien établi que la flore intestinale ou microbiote joue un rôle clé au cours des Maladie Inflammatoires Chronique de l'Intestin (MICI).

Différentes observations illustrent ce fait :

  • Chez les malades atteints de Maladies Inflammatoire Chronique de l'intestin différentes populations bactériennes sont modifiées (dysbiose). Des bactéries potentiellement pathogènes (telles que Escherichia coliListeria monocytogenesYersinia enterocolitica et Mycobacterium paratuberculosis) sont trouvées en excès tandis que la concentration de bactéries bénéfiques du groupe des Firmicutes est diminuée à la fois en espèces et en proportion.
  • Les localisations les plus fréquentes des MICI coïncident avec les zones où se trouvent la plus haute densité de bactéries dans le tube digestif (iléon terminal et côlon).
  • Chez les malades pour lesquels une intervention chirurgicale s'était avérée nécessaire, le risque de récidive précoce est d'autant plus important que le taux d'une certaine bactérie (Faecalibacterium. prausnitzii) est bas.
  • Dans les modèles animaux de MICI, l'administration de cette bactérie ou des molécules qu'elle sécrète réduit l'inflammation intestinale et améliore nettement la survie.
  • De même, une maladie inflammatoire intestinale ne se développe pas si les animaux sont maintenus en milieu stérile dès la naissance.

Toutes ces observations ouvrent la voie à de nouvelles perspectives de recherche, la mise en place de nouveaux outils diagnostics et de nouveaux espoirs thérapeutiques et préventifs.

Pourrait il y avoir d'autres causes?

AVEZ-VOUS RÉFLÉCHI Á LA CAUSE DES ÉROSIONS, ULCÉRATIONS, L'ATROPHIE DES VILLI DE L'INTESTIN ET DE L'INFLAMMATION? Qu'en est-il de la cause du reflux d'acide? Que diriez-vous de la cause de la diarrhée?

QU'EN EST ILS DES SENSIBILITÉ ALIMENTAIRES? Les personnes atteintes de maladies inflammatoires de l'intestin ont souvent des sensibilités alimentaires à une variété d'aliments? Beaucoup de ces aliments favorisent l'inflammation.

QU'EN EST IL DES AUTRES PROBLÈMES DE SANTÉ CHRONIQUES SOUS-JACENTS MAL GÉRÉS QUI POURRAIENT CONTRIBUER À L'INFLAMMATION? Des choses comme la maladie de la thyroïde, le diabète, l'anémie, les problèmes auto-immunes, le SIBO, les intestins faibles, la disbiose gastro-intestinale.

QU'EN EST IL DES DÉSÉQUILIBRES HORMONAUX? Les femmes souffrent surtout d'une variété de déséquilibres hormonaux. Nous savons que les déséquilibres hormonaux favorisent l'inflammation. Nous savons que certaines hormones peuvent augmenter la motilité gastro-intestinale, favorisant la diarrhée, la constipation,

QU'EN EST IL DES INFECTIONS? Nous savons que l'infection (bactérienne, virale, parasitaire) favorise l'inflammation, la diarrhée, les crampes, la constipation, les ballonnements et la fatigue.

QU'EN EST-IL DES CARENCES EN VITAMINE? Nous savons que les carences en vitamine peuvent favoriser ou inhiber l'inflammation. Les vitamines sont nécessaires pour la guérison des tissus, mais avez-vous eu un test qui montre quelles sont les carences nutritionnelles spécifiques dans votre corps. La vitamine D est donnée, de même que l'anémie de fer.

Vous RECHERCHEZ DES OPTIONS POUR AMÉLIORER VOTRE QUALITÉ DE VIE

Envoyez un e-mail.

Il n'y a pas qu'une seule cause ou de cure permanente pour la colite ulcéreuse.  L' objectif de Christelle serait de regarder les causes sous-jacentes qui augmentent l'inflammation en particulier. Parmi les déséquilibres fondamentaux, l'inflammation joue clairement un rôle clé dans la symptomatologie de la colite ulcéreuse. D'autres déséquilibres importants qui seront à améliorer: la digestion, détoxification et le système de réduction d'oxydation. Christelle personnalisera un plan de thérapie individuel qui prendra en compte une compréhension complète de ce qui se passe dans votre corps, y compris les facteurs causaux de l'inflammation qui peuvent entraîner les symptômes que vous avez.

Ce n'est pas une solution ou une réponse rapide, mais un plan à long terme qui aide à rééquilibrer la réponse immunitaire de votre corps afin de restaurer votre santé.